Libre-penseur, rationaliste et humaniste, je me définis comme un optimiste
qui a une grande foi en l'Homme et ses capacités à faire du bien, mais ne néglige pas
les dangers que peuvent générer tous les obscurantistes du monde entier...

mardi 25 janvier 2011

Grèves et manifestations

J'ai voulu écrire ce court texte afin d'éclaircir certains points par rapport aux grèves et aux manifestations, le pays est dans une période transitoire et délicate, peu importent les divergences, il ne faut jamais aller vers la confrontation ni le dénigrement, on doit rester soudés pour le moment, on pourra plus facilement s'affronter dans les prochaines élections.


Les grèves: l'UGTT est entrain de faire des grèves un peu partout, tout le monde est entrain de l'attaquer, mais je tiens à rappeler que le taux de syndicalisation ne dépasse que rarement les 10% en Tunisie, et que si c'est leur droit d'appeler à des grèves, c'est aussi votre droit de ne pas y répondre, je dirais même que vous avez tellement de fois refusé d'y participer sous Ben Ali, je ne vois pas pourquoi vous ne le feriez pas aujourd'hui. L'UGTT a une légitimité historique et populaire, mais n'est ni l'initiateur de cette révolution ni son protecteur, ni même le porte-parole de tout les tunisiens! Donc si vous êtes contre les grèves, allez bosser ou bien faites en sorte d'avoir un autre syndicat (c'est important aussi, faut arrêter avec le syndicat unique), mais sachez que même dans ce cas de figure, l'UGTT aura le droit d'appeler à la grève quand il le vaudra, même si 98% des Tunisiens sont contre (un petit clin d'oeil à ANC), c'est la règle du jeu!
Pour sortir un peu d'exemple Tunisien, vous devez savoir qu'en France, quand 5 personnes de FO ou CGT décident de faire grève dans les transports en commun, c'est 8 millions de parisiens qui en bavent pendant des jours entiers, c'est ça la démocratie, et il faudra s'y habituer, ni plus ni moins.


Les manifestations (et sit-in): je ne vais pas parler des relents nauséabonds de régionalisme et de racisme qui accompagnent une bonne parte des critiques du sit-in devant El Kasbah, ces Hommes là qui ont fait des kilomètres à pied, qui sont les proches des martyrs, qui sont les habitants dans villes et villages martyrisés, ces citoyens là ne font que continuer la demande populaire de faire chuter ce régime, de déboulonner le RCD, car comme on peut comprendre que certaines personnes puissent rester dans le gouvernement (chacun a son avis), il est tout à fait normal de voir certaines personnes refuser de voir des personnes très influentes du RCD aux commandes de tout les ministères importants, et même si de bons signaux  ont été donnés par le nouveau gouvernement, certains ont le droit de ne pas accepter et de continuer jusqu'au bout le combat qui a commencé pour un changement radical de la situation du pays. Il est donc légitime de laisser les gens manifester dans le calme sans essayer de les dénigrer, les accuser de jouer le jeu de "islamisto-ugtt-pcotistes" etc.. La nouvelle démocratie que nous sommes laisse la possibilité aux gens de manifester contre le gouvernement, de ne pas l'accepter et donne aussi les droit au gouvernement de ne pas céder (malgré son illégitimité)  au risque de perdre le peu de crédibilité qui lui reste au sein de la population qui n'a pas manifesté.
Et en parlant de "voix du Peuple" et "Voix de la Rue", il ne faut jamais oublier que 500 manifestants dans la rue pour la "sauvegarde des bébés phoques à dos rayé dans le pôle sud" ont plus de poids et de voix que un million qui sont contre mais qui ne sortent pas dans la rue.

Finalement, je voulais parler aussi de la fameuse "Manifestation de Soutien au Gouvernement Transitoire", et même si je vais éviter de juger ceux qui y participent, je dirais qu'elle est un contre-sens total: Ghannouchi demande aux gens de bosser pour "le soutenir", et non pas de manifester, à fortiori de ne pas manifester quand on est sensés bosser. Ce gouvernement n'a aucune légitimité sauf celle des actions qu'il va entreprendre, ne lui donnons pas une légitimité qu'il ne mérite pas, au plus laissons le travailler sans aller à la confrontation avec ceux qui ont tout donné pour faire la révolution, et non quelques bobos qui ne veulent pas perdre leur acquis de l'ère Ben Ali.


Pour résumer: assumons le peu de démocratie qu'on est entrain de découvrir, et comprenons les règles du jeu!


à bon entendeur...

1 commentaire:

  1. وحدك يا arabasta بردتلي على قلبي!!!

    RépondreSupprimer

قبل ما تعلق على التدوينة تعمل مزية ترحّم على روح الشهداء و أشكر الثورة المباركة اللي خلاتك تنجم تكتب أش تحب منغير ما تبدى تتلفت وراك شكون قاعد يقرالك، تذكر زادة اللي كان أنا نسكت و إنت تسكت البلاد تعاود تدخل في حيط، لذا عبّر أختي/خويا بكل حرية و بكل مسؤولية